Allez, salut OVH !

OVH… Que ce nom remonte loin dans mes souvenirs. À une Ă©poque oĂč je migrais mes premiers sites hĂ©bergĂ©s sur les serveurs gratuits et ridiculement peu efficaces de Free et Multimania, vers quelque chose qui promettait dĂ©jĂ  une qualitĂ© bien meilleure. Bon, le service est payant, mais cela se comprend aussi.

C’est avec OVH que j’ai vraiment appris le fonctionnement d’une zone DNS et les diffĂ©rents aspects d’un hĂ©bergement mutualisĂ©. Toute une histoire.

Je pourrais essayer d’avancer des chiffres… Disons, client depuis au moins 15 ans. Rien que ce site : lcf-team.com existe depuis avril 2010. Ces derniĂšres annĂ©es, j’Ă©tais montĂ© Ă  3 hĂ©bergements mutualisĂ©s, une dizaine de noms de domaines et une instance SQL privĂ©e (un supplĂ©ment aux offres hĂ©bergement + BDD classique) avec quelques bases de donnĂ©es. Cela reprĂ©sentait environ 250€ de budget par an.

Mais voilĂ , j’ai voulu tester leur service Git (trĂšs mal dĂ©taillĂ© sur leur page de souscription). Ce service n’a pas fonctionnĂ© comme je l’aurais aimĂ© et le jour mĂȘme j’ai demandĂ© Ă  annuler cette souscription… en vain.

Il faut croire qu’OVH ne fait plus de service au client. Pas au sens premier du terme en tout cas. J’ai beau leur avoir dĂ©jĂ  versĂ© pas loin de 3000 euros en quinze ans, ils ont beau avoir admis que l’erreur Ă©tait dans leur “planche commerciale” trop floue, il n’y a rien qu’ils aient pu faire (et on parle d’une trentaine d’euros).

TrĂšs bien OVH… Ça suffit de prendre les gens pour des cons. Je me casse ! Je retire toutes mes billes. Ce qui me coĂ»te cher (hĂ©bergement et bases de donnĂ©es) je peux le gĂ©rer ailleurs et gratuitement (d’ailleurs, c’est fait !). Et pour le registrar, la gestion des noms de domaine, j’ai aussi trouvĂ© une autre boĂźte, française Ă©galement, Ă  l’excellente rĂ©putation : Gandi.

En tout cas, les Casseurs Flotteurs demeurent. Je ne sais pas encore si ce site va reprendre un peu d’activitĂ© (surtout maintenant qu’on est tous des PGM sur Call of Duty : Warzone 😉 ), mais ce ne sera pas OVH qui aura notre peau.

Yo ho ho, et une bouteille de rhum !

Halte-lĂ , forbans ! Avez-vous eu vent de ce qui se trame par-delĂ  les horizons ? Vous a-t-on vantĂ© les aventures incroyables sur le point de s’offrir aux Ăąmes les plus valeureuses de nos ocĂ©ans ? Non ? Pas vraiment ? Alors prenez place autour de cette table, attrapez un grog et permettez-moi de dĂ©rouler devant vous, cette carte au trĂ©sor. Et puisque trĂ©sor il y a, soyez sĂ»rs que je vais avoir besoin d’un Ă©quipage de pirates de votre trempe pour m’en emparer !

Parez Ă  mouiller, gredins !

Je n’ai dĂ©couvert ce titre que tout rĂ©cemment. Quelques vidĂ©os sur YouTube, alors que le titre Ă©tait en beta — ouverte ? fermĂ©e ? peu importe ! Il se nomme Sea of Thieves et pour prĂ©senter trĂšs rapidement le titre, il s’agit d’un MMO cross-platform — PC / XboĂźte —, dans un univers “bac Ă  sable”. Comprendre par lĂ  : il y a des quĂȘtes, mais pas vraiment de scĂ©nario ou de trame principale. D’ailleurs, mĂȘme les quĂȘtes sont tout Ă  fait facultatives.

Chaque joueur y incarne un pirate. Chaque pirate est incarné par un joueur !

Chaque navire voguant sur l’ocĂ©an est donc dirigĂ© exclusivement par un Ă©quipage de joueurs — voire par un pauvre joueur solitaire et Ă  la merci de tous. Libre Ă  chacun de partir Ă  l’assaut pour piller les trĂ©sors des Ă©quipages croisĂ©s au hasard, ou au contraire, de rester distant, voire fuir les affrontements pour Ă©viter d’ĂȘtre envoyĂ© par le fond ou de se faire dĂ©rober son navire.

Larguez les amarres !

Le systĂšme de levelling est purement cosmĂ©tique. L’or gagnĂ© en revendant des trĂ©sors permet d’amĂ©liorer l’apparence de son personnage — et de son vaisseau —, mais pas d’ĂȘtre plus fort ou plus rĂ©sistant. Les armes sont apparemment les mĂȘmes pour tout le monde. Il n’y a pas d’aspect RPG ni d’arbre de compĂ©tence Ă  envisager. Chaque joueur a les mĂȘmes chances. Qu’il ait 50 heures dans les pattes ou juste 15 minutes, il n’y aura pas de dĂ©savantage pour le marin d’eau douce — sinon l’inexpĂ©rience, Ă©videmment.

On peut Ă©videmment explorer les fonds sous-marins Ă  la recherche de prĂ©cieuses cargaisons oubliĂ©es dans le ventre d’Ă©paves. Mais il faut ĂȘtre vigilant, les requins veillent.

Le role-play est poussĂ© au maximum… aussi, lorsque l’on est pris dans un Ă©change de tirs avec un navire ennemi, il faut bien entendu rĂ©pliquer, naviguer, mais il faut Ă©galement rĂ©parer les fuites et Ă©coper l’eau avant que notre propre bĂątiment coule — un peu comme dans Star Trek, le travail d’Ă©quipe est important. Ah, et je vous ai dit qu’on pouvait se propulser soi-mĂȘme depuis ces canons pour attaquer l’ennemi ou juste faire des plongeons super cools ?

Donc mĂȘme si c’est vrai qu’on peut y jouer seul de son cĂŽtĂ©, l’idĂ©al est d’ĂȘtre un Ă©quipage de 3 voire 4 personnes pour s’amuser un maximum tout en faisant rĂ©gner la terreur sur les mers !

Et franchement… La direction artistique est Ă©norme, les couleurs sont gĂ©nĂ©reuses, les effets sont rĂ©ussis, … c’est absolument magnifique, vous ne trouvez pas ?

Branle-bas de combat, moussaillons !

Il y a des trucs que je ne sais pas :

  • Que se passe-t-il quand on meurt ?
  • Ou mĂȘme, quand notre navire est dĂ©truit/volĂ© par un autre Ă©quipage ?
  • Bon… c’est bien, mais on se fait pas un peu chier au bout de 20 minutes ?
  • La carte est grande comment ? Est-elle variĂ©e ? — difficile de rivaliser avec Just Cause 3 ou G.R. Wildlands en terme de richesse, j’imagine !
  • Ils vont avoir du mal, les dĂ©biles avec leurs manettes joueurs console, non ?

Quoi qu’il en soit, ça sort le 20 mars — une semaine avant FarCry 5. Je suis plutĂŽt trĂšs curieux de ce que ça peut donner, et j’espĂšre que vous aussi aurez envie de vous lancer Ă  l’aventure. Sacrebleu !

En bonus, une petite vidéo qui montre tout le potentiel fun du jeu :

Ainsi que le site officiel : www.seaofthieves.com

Pop-corn 2018 !

Comme l’an dernier, je vous propose ma sĂ©lection cinĂ©ma pour les mois Ă  venir. Au menu, beaucoup de choses “Ă©videntes” et donc de blockbusters… mais beaucoup de choses quand mĂȘme !

Des super-héros à la pelle !

On va commencer par ça. Entre fĂ©vrier et mai, on va se taper des tonnes de super hĂ©ros. En commençant par Black Panther, le 14/02, suivi de l’extrĂȘmement attendu, craint, espĂ©ré : Avengers – Infinity War, le 25/04 :

Ensuite on a le magnifique et succulent Deadpool qui nous revient le 16/05 pour un deuxiĂšme round de blagues lourdes :

Puis le 18/07, Ant-Man and the Wasp, et c’est Ă  peu prĂšs tous pour les bonshommes en costume — j’ai oubliĂ© l’homme poisson de DC comics qui sortira pour NoĂ«l, mais qui ça intĂ©resse ?

Des adaptations et des suites

Et ça continue fort avec une adaptation de jeu vidĂ©o, dont le trailer nous montre immĂ©diatement Ă  quel point l’ambiance d’origine, le visuel et l’intensitĂ© ont l’air d’avoir Ă©tĂ© respectĂ©s : Tomb Raider, le 14/03 — OK, les sauts sont abusĂ©s — :

À peine deux petites semaines plus tard, c’est une de mes grosses attentes qui sort. Une adaptation d’un roman tellement gĂ©nial, tellement riche et geek et intelligent et tout ce que vous voulez… Avec au casting — liste non exhaustive — : King Kong, Chun-li, la moto d’Akira, Deadpool, Toad, Freddy Krueger, Batman, Tracer (Overwatch), Gundam, Chucky, le gĂ©ant de fer, la fameuse DeLorean, … Ready Player One, le 28/03 :

Et ça continue le 28/05 avec Solo, a Star Wars Story, puis pourquoi pas, le 22/06, retrouver les dinosaures de Jurassic World 2. Quant aux derniĂšres aventures de Tom Cruise dans Mission : Impossible – Fallout, le 01/08 — ça aussi, ça me hype pas mal — :

Enfin, et nous n’avons pas encore de bande annonce, The Predator, prĂ©vu pour le 15/08, par le rĂ©alisateur d’Iron Man 3. Ça pourrait ĂȘtre trĂšs bien ! AprĂšs tout, le perso est cool, il y a des possibilitĂ©s immenses. Il suffirait qu’Hollywood se sorte un peu les doigts du c…

Ah, et j’ai oubliĂ© de parler de l’adaptation de Gunnm et de la suite de Pacific Rim… mais finalement c’est aussi bien comme ça. N’en parlons pas !

Et donc, rien d’original ?

Ben… il y a moins de chose qui fasse vraiment envie. À l’exception de Sans un bruit, thriller fantastique/horreur qui sort le 04/04 et dont la bande annonce est vachement intrigante :

Ou pourquoi pas Red Sparrow, avec Jennifer Lawrence. Une sorte de “Karine-like”, sur fond de guerre froide. Ça a quand mĂȘme l’air un peu chiant, je ne sais toujours pas trop quoi en penser. Mais comme ça sort Ă  la mĂȘme date que “Sans un bruit” — ça c’est ballot ! —, le choix sera vite fait !

Et j’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvĂ© grand chose d’autre de trĂšs neuf pour l’instant… et vous ?

Adieu Teamspeak ! Longue vie Ă  Discord

VoilĂ , voilĂ , Asmodeous… il est lĂ  ton article !

Nous avons donc abandonnĂ©, jetĂ©, reniĂ© et lapidĂ© notre bien aimĂ© serveur TeamSpeak. Sans Ă©tat d’Ăąme, sans nostalgie, nous l’avons relĂ©guĂ© Ă  l’Ă©tat de dĂ©chet. J’ai mĂȘme eu honte, en le comparant Ă  son remplaçant… pourquoi avons-nous mis autant de temps pour ouvrir les yeux ? Pourquoi est-ce que TeamSpeak n’a jamais su faire tout ça ? Il Ă©tait vraiment temps de changer de crĂšmerie.

Pas sept, pas huit, pas neuf… mais dix cordes !

OK, la blague est un peu nulle. Passons. M4Mkey nous a donc introduit Ă  Discord, ce nouvel outil tellement tendance. Et putain, c’est vraiment gĂ©nial !

  • DĂ©jĂ , nous n’avons plus Ă  gĂ©rer de serveur de notre cĂŽtĂ©. Correction : je n’ai plus Ă  gĂ©rer le serveur de mon cĂŽtĂ©. C’est un service gratuit accessible Ă  tous.
  • On peut s’y connecter avec notre navigateur web prĂ©fĂ©rĂ©, mĂȘme depuis le boulot.
  • Vous pouvez le lancer au dĂ©marrage de votre ordinateur… en fait, ça remplace facilement TeamSpeak + le chat Steam.
  • Il existe aussi des applications IOS et Android — mais pas Windows Phone *snif*.
  • Les discussions dans les salons #texte sont persistantes. Vous pouvez retourner chopper les infos, liens et piĂšces jointes que vous avez ratĂ©s lors des conversations prĂ©cĂ©dentes.
  • Et c’est vraiment ergonomique et joli.

Il y a aussi la possibilitĂ© de rajouter un overlay au-dessus des jeux… c’est Ă  tester pour ceux qui n’ont qu’un Ă©cran — moi je n’ai pas ce problĂšme !

Mouahahahahahah !

Enfin, vous l’aurez compris, les possibilitĂ©s sont immenses, nous n’avons fait qu’effleurer la surface et c’est dĂ©jĂ  vraiment impressionnant.

Petit lifting du site

J’en ai profitĂ© pour ajouter au site le widget Discord qui affiche les utilisateurs actuellement prĂ©sents sur le serveur des Casseurs Flotteurs, et quel est leur Ă©tat (actif / absent / indisponible).

Mais la couleur et la police d’Ă©criture de ce widget n’Ă©taient pas en accord avec le reste du site *damn*.

J’ai donc modifiĂ© tout ça pour apporter un peu d’homogĂ©nĂ©itĂ©. J’ai mĂȘme changĂ© l’image de fond, pour un petit paysage bolivien… c’est de saison 🙂

Serveur privé ou public ?

Au final, il nous reste une question Ă  laquelle nous pouvons commencer Ă  rĂ©flĂ©chir dĂšs aujourd’hui : puisque nous avons un beau serveur, que nous pouvons verrouiller les droits Ă  certaines personnes, identifier clairement les LCF des autres… et puisque la philosophie mĂȘme de Discord est de proposer Ă  ses utilisateurs de se promener de serveur en serveur… souhaitons-nous rendre le notre public ?

Nous pourrions mettre une URL sur ce site, qui permettrait Ă  n’importe qui de venir nous rendre visite pour jouer/discuter ponctuellement avec nous. Et au final, en cas de problĂšme avec un de ces invitĂ©s, nous aurions tous la possibilitĂ© de le bannir du serveur.

À discuter ensemble, donc. J’attends vos avis dans les commentaires ou sur Discord, dans le salon crĂ©Ă© Ă  cet effet : #prive_ou_public

Bilan 2017 et Voeux 2018

Que peut-on dire de cette annĂ©e Ă  propos des contenus vidĂ©o ludiques qu’on apprĂ©cie ? Personnellement je pense qu’elle a Ă©tĂ© plutĂŽt positive dans l’ensemble, voir trĂšs positive. Revoyons ensemble un peu cette annĂ©e en dĂ©tail.

Les jeux vidéos de 2017

L’annĂ©e n’a pas trĂšs bien commencĂ©e puisque le championnat sur Project Cars 1 que nous faisions Masterkey, Asmodeous et moi s’est un peu terminĂ© avant l’heure pour Mkey et moi (asmo ayant eu le courage de continuer), mais ce n’est pas trĂšs grave puisque Project Cars 2 est sorti Ă  l’automne dernier. Graphiquement il est aussi voir plus beau que le premier opus grĂące Ă  l’ajout de certaines mĂ©tĂ©o, et il est dĂ©jĂ  plus fourni en terme de voitures puisqu’il utilise la majoritĂ© de celles qui composaient Project Cars 1.

Entre quelques parties d’Overwatch pour moi, nous sommes allĂ© sauver les Boliviens de l’oppression du cartel sur le jeu Ghost Recon: Wildlands. On a eu de bons moments mĂȘme si je mettais un peu l’ambiance par mes erreurs grotesques mais aussi par des bugs du jeu, on se souviendra de cette sĂ©ance d’esquive en hĂ©licoptĂšre ou bien encore de cet atterrissage ratĂ© puis de ce crash par MKey toujours avec des hĂ©licoptĂšres, mais aussi de la mission quasi impossible du mec Ă  escorter pendant que l’Unidad le poursuit.

Du cĂŽtĂ© de la VR on a commencĂ© l’annĂ©e par une petite session chez McCain pour faire un petit comparatif des casques que lui et moi possĂ©dions, le Vive et le Rift. Et ensuite on a jouĂ© Ă  quelques jeux par-ci par lĂ  ensemble, je citerai par exemple Keep Talking and Nobody Explodes, Tabletop Simulator, Eleven: Table Tennis ou encore Rec Room et SportsBar, mais aussi rĂ©cemment Star Trek: Bridge Crew.
Des jeux sur lesquels nous avons ensuite accueilli MasterKey puisqu’il a reçu un Rift aussi pour son anniversaire. Nous avons pu jouer Ă  Elite Dangerous, ou encore Project Cars 2 en VR ensemble mais aussi Ă  Onward qui est un excellent jeu de tir rĂ©aliste, mais aussi des jeux solos tels que The Climb, Robinson: The Journey ou encore Lone Echo qui sont d’excellents titres.
J’ai aussi testĂ© des jeux de mon cĂŽtĂ© qui sont trĂšs bien mais souvent se jouent solo, je pense Ă  Tethered, Windlands, Subnautica (qui n’a pas encore de support des contrĂŽleurs VR), Audioshield, ou des supports via des mods comme Alien: Isolation sur lequel je m’Ă©tais lancĂ© un dĂ©fi que je n’ai pas rĂ©ussi.

Les attentes de 2018

Je pense qu’on peut dire que les titres citĂ©s par McCain dans ses prĂ©cĂ©dents sujets sont un peu les jeux attendus en 2018. Je rajouterai quelques titres en VR tel que Skyrim mais on ne sait pas encore quand. Il y aura aussi des mods pour Half-Life 1 et surtout le 2 qui possĂšde aussi un mod multijoueur qui devrait ĂȘtre compatible du coup. Et je dois encore tester Payday 2 en VR et Redout Enhanced.

MalgrĂ© tout, l’annĂ©e 2018 ne s’annonce pas encore trĂšs belle pour ce qui est des jeux VR, car Ă  part Skyrim, Resident Evil 7 et un hypothĂ©tique Star Citizen, y a pas grand chose de prĂ©vu. Mais la plupart des jeux VR ne sont annoncĂ©s que quelques semaines voir quelques mois avant leur sortie donc on peut encore espĂ©rer voir quelques pĂ©pites sortir.

The Crew 2 – alpha fermĂ©e

Retour vers le futur…

Il y a pile six mois — le 14 juin dernier — je vous parlais de la mise en place de deux trucs en rapport avec The Crew 2 : https://www.lcf-team.com/2017/06/14/the-crew-2-en-attendant-la-sortie/

1/ On pouvait s’inscrire et tenter sa chance pour participer aux diffĂ©rentes phases de beta tests.

2/ Ubisoft avait Ă©galement mis en place un systĂšme de rĂ©compenses qui allait permettre aux joueurs du premiers opus d’obtenir gratuitement des vĂ©hicules dans The Crew 2 — jusqu’Ă  19 bolides — au fil des mois Ă  venir.

OĂč en sommes-nous aujourd’hui, sur ces deux sujets ?

On the road again !

Pour le premier point, sachez que la pĂ©riode de tests alpha fermĂ©e a dĂ©butĂ© hier et se termine lundi prochain. La bonne nouvelle est que Asmodeous et moi avons reçu notre invitation et nous allons pouvoir y participer ! Yeeeeehaaaa…

Enfin. C’est une bonne nouvelle pour nous, puisque la mauvaise nouvelle c’est qu’il y a un NDA (Non-Disclosure Agreement) qui nous empĂȘchera de prendre des photos/vidĂ©os du jeu ou de propager trop de commentaires concernant ce que l’on verra.

Pour info, c’est pas de la provoc. Cette image provient du site officiel (j’ai juste rajoutĂ© la zone pixelisĂ©e pour bien illustrer le truc) !

NĂ©anmoins, puisque nous avons un serveur Teamspeak, ça ne serait pas impossible que vous nous y croisiez ce soir ou demain soir. Totalement par hasard. Tandis que nous serions en train d’explorer les États Unis en avion ou en bateau !

Venez à moi, jolies récompenses

Quant au deuxiĂšme point, le programme de rĂ©compenses… Je vous rappelle que vous pouvez consulter l’Ă©tat de votre propre avancement Ă  l’adresse suivante : https://thecrew-game.ubisoft.com/the-crew-2/fr-fr/rewards-program/index.aspx

Et si comme moi, vous avez saignĂ© The Crew, vous devriez ĂȘtre agrĂ©ablement surpris en constant qu’en 6 mois, sans rien faire, vous devriez avoir automatiquement dĂ©bloquĂ© pas mal de bagnoles, motos… et peut-ĂȘtre mĂȘme un joli bateau :

Au menu et à ce jour — pour ma part :

  • Ford Mustang GT 2015
  • Maserati Gran Turismo
  • Chevrolet Camaro RS 1969
  • [moto] Indian Chief Dark Horse 2015
  • [moto] KTM 450 Rally 2015
  • Hummer H1 Alpha – 2006 Rally Raid Edition
  • Jeep Wrangler – Rally Raid Edition
  • Mercedes-AMG GT
  • Nissan Fairlady Z 432 (PS30) 1970
  • Jeep Grand Cherokee SRT8 2012 – Monster Truck
  • Mazda RX7 2002 – Drift
  • Ford F-150 SVT Raptor 2010 – Touring Car
  • [bateau] Proto Leopard Jetsprint
  • BMW M2

J’ai donc dĂ©jĂ  dĂ©bloquĂ© 14 des 19 vĂ©hicules et il en reste 4 Ă  venir — Il n’y a que la Ducati Diavel que je n’ai pas eue. J’espĂšre maintenant que “dĂ©bloquĂ©” veut dire : “dans ton garage Ă  la sortie du jeu” et pas “tu auras le droit de les acheter en concession !” … mais pour ça, wait & see.

Live long and prosper !

La VR, parfois, c’est quand mĂȘme du bon gros dĂ©lire. Comme ici, avec quatre YouTubeurs un peu dĂ©jantĂ©s qui se rĂ©unissent au sein d’une mĂȘme vidĂ©o — d’une heure — sur le jeu Star Trek : Bridge Crew, qui commence Ă  me titiller un peu je dois dire !

Le “travail” d’Ă©quipe semble indispensable Ă  la bonne marche des choses et quand on voit comme les bonhommes s’Ă©clatent, on ne peut qu’imaginer le fun qu’on aurait Ă  transposer tout ça entre Casseurs Flotteurs — et puis Saigneur a dĂ©jĂ  le jeu !

Boucliers au maximum, engagez la distorsion, saut dans 3, 2, 1…

L’Ă©volution des visages dans les jeux vidĂ©o

Comme ça, juste en passant, une vidĂ©o YouTube trĂšs intĂ©ressante — mais en anglais ! — qui nous retrace l’historique des animations faciales dans les jeux vidĂ©o. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est trĂšs complet, documentĂ© et que ça nous apprend des choses sur des jeux qu’on pensait connaĂźtre — comme Doom, par exemple.

Allez, je ne tergiverse pas davantage. De Pac-man Ă  nos jours, voici l’Ă©volution des expressions du visage dans nos jeux vidĂ©o prĂ©fĂ©rĂ©s :

Manners maketh man

Le cinĂ©ma c’est dĂ©cidĂ©ment un mĂ©dia exceptionnel… En deux jours j’ai vu deux films — le premier dans une vraie salle de cinĂ©, IMAX, tout le bordel ; le second chez moi, sur mon canapĂ©, toimĂȘmetusais… —. Et ces films sont tous les deux excellents, brillants, gĂ©niaux et tellement bien faits. Mais aussi tellement diamĂ©tralement opposĂ©s. Que ce soit le sujet, le rythme, l’ambiance, le genre… C’est comme comparer du Marilyn Manson Ă  Chopin… Tiens d’ailleurs, la musique aussi c’est un mĂ©dia plutĂŽt cool. Mais restons focalisĂ©s !

Kingsman 2 : Le cercle d’or

Il faut avoir vu et aimĂ© le premier. C’est certain. Mais si c’est le cas, vous risquez d’adorer ! On y retrouve une dĂ©ferlante de violence gratuite, des scĂšnes d’action spectaculaires, des combats fluides et filmĂ©s par une camĂ©ra virevoltant entre les jambes des protagonistes, au travers du dĂ©cor, suivant le moindre coup — mais comment font-ils ? — et des personnages hauts en couleur.

Oui, les personnages sont absolument terribles… Autant je n’avais pas trop accrochĂ© Ă  Samuel L. Jackson — j’avais vu le prĂ©cĂ©dent opus en VF et son zozotement Ă©tait beaucoup trop exagĂ©ré —, autant cette fois-ci je trouve la mĂ©chante — Julianne Moore — vraiment cool, charismatique et dĂ©rangĂ©e juste comme il faut. Mais c’est pas la seule. Loin de lĂ . Le casting qui nous revient tout droit du premier est Ă©galement top, et les petits nouveaux — les Statesman : Channing Tatum, Jeff Bridges et autres, sont parfaits aussi. Dans les mimiques, les clichĂ©s, les accents — Ă  voir en VO, du coup.

Et pour rĂ©compenser encore un peu plus le spectateur, on nous a concoctĂ© un magnifique camĂ©o improbable, qui se retrouve Ă  faire bien plus qu’une apparition anecdotique. Et un prĂ©sident des États-Unis tellement “Trumpesque” qu’Ă  une autre Ă©poque on aurait dit : “pfff, trop caricatural, le bonhomme…” et lĂ , ce leader dĂ©bile dans un film aussi loufoque, ça colle tellement bien, ça fait tellement ton sur ton, que ça en devient presque un message politique fort — un de plus —. Donc bravo.

S’il y avait un truc Ă  redire, mais vraiment pour chipoter et ĂȘtre chiant, ça ne serait pas “le premier Ă©tait mieux !” comme j’entends un peu autour de moi… c’est juste que je n’ai pas retrouvĂ© de scĂšne d’action aussi dingue que celle de l’Ă©glise. Mais bon… il y a bien assez de chouettes choses dans ce cercle d’or, alors ne boudez pas votre plaisir !

The Book of Henry

Coup de cƓur improbable. Autant pour Kingsman, je savais Ă  quoi m’attendre et j’ai Ă©tĂ© pleinement satisfait. Autant ici, j’ai vu la bande-annonce, je me suis dit “tiens, cool !” et euh… je me suis dĂ©brouillĂ© pour pouvoir visionner ce beau film.

À ce propos, ce matin je l’ai cherchĂ© sur Amazon, en pensant : “Un tel bijou, je vais commander le Blu-Ray ! Ne donnons pas raison aux pirates !” … Apparemment, il n’est pas prĂ©vu en Blu-Ray, mais juste au format DVD. En 2017 ? Ça existe encore ? J’espĂšre que c’est juste un dĂ©faut temporaire de rĂ©fĂ©rencement !

Alors que dire ? Les images sont magnifiques (en 1080p, x264, tout le bazar), la photographie est douce et superbe, les mouvements de camĂ©ra sont lents, le rythme du film est d’ailleurs assez posĂ©. Du gĂ©nĂ©rique jusqu’au dernier plan, tout tombe juste, tout est parfait.

Le trailer m’avait donnĂ© l’impression d’une espĂšce de film joyeusement loufoque. Pas jusqu’Ă  atteindre du “Maman j’ai ratĂ© l’avion”, mais un truc qui mĂȘle thriller et humour, tout en abordant des thĂšmes pas forcĂ©ment simples. Bon, donc il n’y a pas beaucoup d’humour hein, oublions ça tout de suite. C’est triste. Beau, mais triste.

Pendant tout le film, on a cette sensation douce-amĂšre, la gorge serrĂ©e, parfois on esquisse un sourire, d’autres fois on est crispĂ©s devant la tension du moment.

On a envie de penser que le scĂ©nario est un peu gros, que ça n’est pas possible de cacher des choses pareilles sous prĂ©texte que l’on est quelqu’un “d’influent”… Mais l’actualitĂ© autour de Harvey Weinstein nous rappelle que le monde n’est pas si rose. L’injustice existe bel et bien et elle est terrifiante.

C’est donc un film subtil, Ă©lĂ©gant, jamais larmoyant Ă  l’excĂšs et au contraire trĂšs pudique lĂ  oĂč il aurait facilement pu appuyer sur les passages Ă©motionnels et sortir les violons façon “liste de Schindler”. Naomi Watts joue trĂšs bien, tout en retenue, tout en dĂ©licatesse, le rĂŽle d’une mĂšre un peu Ă  l’ouest, un peu dĂ©passĂ©e. Ses deux fils sont brillants. Et plus je repense Ă  ce film tandis que j’Ă©cris ce petit article, plus je sens ma gorge se nouer Ă  nouveau…

Finalement, le plus dingue dans tout ça, c’est que ça a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© par Colin Trevorrow. Le nom ne vous dit rien ? C’est le mec qui a fait “Jurassic World”, rien d’autre que le quatriĂšme plus gros succĂšs mondial de tous les temps ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son film de dinosaures n’excellait pas par sa finesse. Comme quoi ! Si ça se trouve, un beau jour, Michael Bay nous sortira aussi un trĂ©sor, comme ça, de nulle part !

“The Book of Henry”, en un mot : bouleversant !