Le dilemme de la réalité virtuelle

Vous le savez (peut-être), j’ai été un “early adopter” des jeux en 3D/relief, avec la première génération NVidia 3D Vision. Et c’était pas mal ! Mais finalement c’est un peu chiant quand même. La qualité n’est pas tant que ça au rendez-vous, il y a du ghosting d’enfer, les lumières (naturelles ou artificielles) scintillent dans les lentilles, on a mal au crâne… Bon, OK, c’est de la merde.

Merde, ça a déjà pris un coup de vieux, non ?
Merde, ça a déjà pris un coup de vieux, non ?

Oculus Pocus

J’ai testé l’Oculus Rift DK2, il y a… quelque temps maintenant. C’était bien, mais pas ouf. La résolution était merdique, il y avait un effet “grille” qui nous faisait voir la trame entre les pixels. En fait, dans Elite Dangerous, il était quasiment impossible de lire le HUD. Pratique lorsque l’on sait que dans ce jeu il y a des tas d’infos affichées dans tous les sens, et que les ignorer peut mener à quelques problèmes.

 

Warning, warning, warning !
Warning, warning, warning !

Mais ça, c’était le DK2 : Development Kit 2. Depuis, le truc est sorti en version finale ! Et il est mieux. Un peu mieux.

Vive HTC !

J’ai récemment eu la chance de tester la version *presque* commerciale du HTC Vive. Et putain, c’est tellement beaucoup mieux ! Déjà, les capteurs extérieurs permettent une localisation beaucoup plus précise dans l’espace. La résolution est meilleure. Les contrôleurs sont excellents. Si, vraiment !

Ce petit jeu est absolument dingue.
Ce petit jeu est absolument dingue.

Contenu virtuel

C’est là le principal problème. Enfin, il y a le prix aussi. Mais quand tu regardes les taux d’intérêt des crédits, en ce moment… Sur materiel.net, on peut le payer en 10x sans frais ! C’est quelque chose qui s’amortit bien dans un budget.

vr-dollars

Donc le contenu, c’est bien le point qui peut limiter l’utilité du bordel. Parce qu’il s’en faudrait peu pour qu’il prenne rapidement la poussière à côté du Track IR, du volant et de tous les autres trucs que j’avais estimés super intéressants, mais qui au final, ne me servent pas tant que ça…

Eh ben, quand on y regarde de près, il y a pas mal de petits jeux et applis rigolos :

  • Arizona Sunshine (très immersif !)
  • Job Simulator (amusant…)
  • Google Earth VR (la vidéo de présentation envoie du lourd)
  • Project CARS (gnéhéhé)
  • RedOut (un WipeOut revival)
  • Trackmania Turbo (encore un jeu de course qui doit pas du tout mettre mal à l’aise)
  • Tabletop Simulator (il est génial, ce jeu)
  • Tilt Brush (je me demande si je serais aussi nul là dessus qu’avec ma tablette Wacom)
  • Elite Dangerous Horizons (ouais, bon. Bof)
  • Star Citizen (“when it’s ready”)
  • Du tennis de table, du billard, du désamorçage de bombe, une expérience Apollo 11, etc.
  • Et puis bon… il commence aussi à y avoir des catégories VR sur certains sites de streaming vidéo. Et je ne parle pas de YouTube !

Mais tout ça, c’est gadget. Il n’y a pas de gros titres ou de vrai jeu qui puissent faire de ce Vive, un truc qui me reste scotché sur la tête à longueur de journée.

Est-il urgent d’attendre ?

Ou finalement, serait-il plus sage d’attendre un peu plus longtemps ? Sans doute. HTC bosse sur une variante sans fil (j’ai un peu de doutes sur les limites du produit, en termes de qualité et d’autonomie). La génération suivante de casques de réalité virtuelle sera évidemment plus performante. Le matériel sera certainement plus léger, bénéficiera d’un champ de vision plus important, d’une résolution encore plus fine. Les drivers seront mieux intégrés et le lancement d’un jeu ou d’une petite appli VR ne sera plus aussi complexe. Les GPU (la génération Volta, par exemple) seront mieux armés pour nous fournir ce contenu, tout sera beau et magique dans le monde de la réalité virtuelle.

Mais qui a envie d’attendre pour s’amuser ?! Alors que la liste de jeux cités plus haut (à l’exception du machin de Robert Space Industries) est déjà disponible, qu’un tas de monde s’éclate et que, très honnêtement, le rendu du Vive ne fait pas tellement brouillon. C’est un beau produit fini. De première génération, certes, mais fini quand même.

Je ne suis donc pas encore complètement décidé. Mon côté acheteur compulsif me donne envie de cliquer sur “buy now”, mais quelque part, je sens que c’est une connerie. Que faire ? Je débranche Internet pour éviter de céder à la tentation ?

vr-meditation

Tuto Photoshop : Réaliser un effet peinture épique

Je ne sais pas trop ce que vous pensez de l’image d’en-tête de la page “Team LCF” : https://lcf-team.com/team-casseurs-flotteurs/, mais pour obtenir ce rendu (qui moi, me botte vachement), j’ai suivi un tuto réalisé par un petit génie de Photoshop.

Si ça vous intéresse, si vous avez aussi envie de jouer un peu avec Photoshop, voici le lien du dit tutoriel : http://oneksy.com/how-to-create-vintage-hand-painted-effect-with-photoshop/. Je vous invite également à parcourir son site. Il n’y a pas des tonnes de trucs, mais c’est joli.

Un autre exemple de ce que permet de faire ce tuto…

Avant :

photoshop_watchdogs_ori

Après :

Avouez que ça déchire !!
Avouez que ça déchire !!

Voilà, amusez-vous bien !

Série : Banshee

Laissez-moi vous présenter une série que l’on m’a récemment conseillée. Il s’agit de Banshee. Une série qui est terminée, mais que je n’ai pas encore finie moi-même en revanche, donc faites attention avec les spoils ! D’ailleurs je ne spoilerai pas non plus dans cet article. Promis.

Combien de temps vais-je perdre avec cette nouvelle série ?

  • 4 saisons
  • 10 épisodes par saison
  • 1 heure environ, par épisode

Le pitch

C’est l’histoire d’un gars qui sort de prison après 15 ans d’enfermement. Visiblement, il est assez colère et n’a qu’une envie : retrouver sa complice de l’époque, qui elle, avait réussi à semer les flics.

Problème numéro 1 : le gars est pourchassé par des types pas commodes.

Problème numéro 2 : lorsqu’il retrouve la fille, il voit qu’elle ne l’a pas attendu et qu’elle vit sa gentille vie de famille, sous un autre nom, avec mari et gamins, dans un petit bled de campagne du nom de Banshee.

Une chose en entraînant une autre, notre gars se trouve également une nouvelle identité : il devient “Lucas Hood”, le nouveau shérif de Banshee.

Papiers du véhicule. Et que ça saute !
Papiers du véhicule. Et que ça saute !

Western moderne, pour adultes

Les personnages sont intéressants, le méchant est hyper charismatique et finalement pas beaucoup plus méchant que le héros (un peu quand même). Et ça c’est assez génial, d’arriver à nous faire parfois aimer, parfois haïr un type aussi impitoyable.

D’ailleurs, c’est violent, brutal, souvent sanguinolent. Le shérif ne respecte pas vraiment la loi, le protocole, les avocats, les mandats, tout ça. C’est juste un gangster avec une étoile dorée épinglée sur son T-shirt. Et même sans la violence, il y a des thèmes abordés, effleurés, qui sont assez dérangeants.

Pour en revenir à la violence, la couleur principale sur cette toile, les bastons sont assez épiques et très bien réalisées (beaucoup mieux chorégraphiées que celles du dernier Jason Bourne, par exemple). Il faut dire que les gars qu’affronte Hood, sont de vrais colosses et que systématiquement, les gentils comme les méchants finissent en vrac après s’être tapés dessus avec toute leur fougue.

Non mais sinon, on se ferait pas plutôt un shifumi ?
Non mais sinon, on se ferait pas plutôt un shifumi ?

Mais tout n’est pas que coups de poings ou de poignards. Il y a pas mal de sexe aussi. Pas autant que dans Californication, mais quand même ! Et c’est d’ailleurs impressionnant comme les filles qui traînent dans les bars de Banshee sont bien roulées.

Enfin, concernant la population de Banshee, nous avons quelques rednecks (mais on pouvait s’y attendre), ainsi que des amish, des Indiens, un procureur à la ramasse, le FBI, des anciens taulards, un riche industriel et… c’est à peu près tout, mais c’est pas mal quand même pour un petit village paumé !

La puissance visuelle et le rythme d’un film

La photographie est très propre, les images sont soignées. La lumière et les plans sont réussis et pas juste beaux, ils sont intelligents. Ils participent à la narration, ils sont “cinématographiques” ! Oui, messieurs-dames.

- Qu'est-ce qu'il raconte, McCain, là ? - J'en sais rien, il délire on dirait.
– Qu’est-ce qu’il raconte, McCain, là ?
– J’en sais rien, il délire. Il n’a pas pris ses médocs, on dirait.

Ah, et un dernier argument pour vous convaincre d’essayer… Attention, j’y enchaîne les clichés :

On n’est pas dans une série Marvel/Netflix sympa mais hyper lisse, où rien ne doit choquer, rien ne doit déranger. On n’est pas non plus dans une série de type Game of Thrones, peut-être un peu plus “vibrante” mais où le scénario tire en longueur parce qu’on veut vous capturer pour 8 ou 9 saisons.

Non. Là on a 40 heures pendant lesquelles ça complote, ça bastonne, ça saigne, ça tue, ça baise !

On aurait quand même bien mérité une pause, je trouve.
On aurait quand même bien mérité une pause.

Le coffret intégral en Blu-Ray est récemment sorti à la vente. Pour 50€, vous pouvez découvrir tous les recoins de ce petit bled et tous les secrets de ses habitants : http://amzn.eu/g8MtVzJ C’est bientôt Noël, ne manquez pas l’occasion !

Comment publier un article ?

Vous autres, Casseurs Flotteurs, avez la possibilité de publier des articles sur ce site. Pour partager vos découvertes ou ouvrir un débat politique… Non, en fait, pas de débat politique, par pitié !

Mais allez-y, parlez de jeux, films, séries… L’éditeur est relativement simple à utiliser.

Il y a quelques règles à respecter, néanmoins :

  • Vos sous-titres, si vous en avez, doivent être au format “Titre 3”.

howto_titre3

  • Vos articles doivent être accompagnés d’une image d’en-tête (“image à la une”). Si possible, de dimension 825 pixels par 510 pixels. Si vous prenez trop petit, ça va “baver” en étant étiré. Et donc ce sera moche. Si vous prenez un ratio trop horizontal ou trop vertical, votre image sera coupée et vous perdrez peut-être des éléments importants. Quoi qu’il en soit, l’aperçu dans le cadre “Image à la Une” vous montrera comment sera rognée l’image.

howto_header

  • Utilisez les options de l’éditeur, pour faire des listes, citations, liens, etc. Évitez d’écrire de toutes les couleurs, mais utilisez du gras si vous avez besoin de mettre une partie de phrase en valeur.
  • Classez vos articles dans une ou plusieurs catégories, et placez également deux ou trois étiquettes. Regardez comment sont gaulés les autres articles, pour vous inspirer.

howto_cat_tags

  • Essayez également d’agrémenter vos articles de 2-3 photos, c’est toujours plus sympa qu’un long bloc de texte.

howto_pictures

Si vous le souhaitez, plutôt que de le publier directement, faites juste “enregistrer le brouillon”, afin que je puisse repasser dessus, corriger les fautes (j’ai un très bon logiciel pour ça… 10000 fois mieux que l’outil intégré à Word) et vérifier la mise en forme globale.

howto_savedraft

Et c’est à peu près tout. C’est vachement plus élaboré que ce qu’on avait sur notre site précédent, mais justement, ça permet de faire du contenu un peu plus joli et plus intéressant également. Si ça vous dit, bien entendu !

The Crew : Calling All Units

Ce 29 novembre, Ubi Soft va nous sortir un nouveau DLC pour un jeu que quelques-uns d’entre nous avons pas mal pratiqué depuis sa sortie, voilà bientôt deux ans.

Pour ma part, j’ai énormément arpenté les routes des USA à bord de mes bolides Perf / Circuit / Raid de niveau 1299.

Donc voilà, une nouvelle extension, de nouvelles bagnoles, un mode un peu “NFS-esque”, où l’on joue aux policiers et aux voleurs, ça fait un peu vibrer ma fibre nostalgique. Il y aura aussi de nouvelles courses, de nouvelles bagnoles, 10 niveaux supplémentaires pour l’aspect RPG. Très bien. Un nouveau morceau de territoire aurait été chouette aussi :'(

hawaii-flag
Non, c’est ni le drapeau de l’Australie, ni de la Nouvelle-Zélande !

On en a discuté hier soir sur TS, avec Asmo et M4, et ils sont également plutôt partants pour se relancer dans l’aventure.

Alors, qu’en est-il des motos, dragsters, monster trucks et tout le bordel qui avait été livré dans l’extension Wild Run ? Cette fameuse extension qu’aucun de nous n’a acheté – même si on l’avait pourtant testée en beta ouverte et que les motos étaient drôlement classes.

the_crew-wild_run

Et bien c’est là qu’est la bonne nouvelle : Wild Run est inclut avec cette nouvelle extensionhttp://store.ubi.com/fr/the-crew—-calling-all-units-dlc/57e53625adc724f66d8b4567.html

Et ça c’est cool, parce qu’alors là, les 25€ du “Calling all Units” prennent tout leur sens.

Et pour ceux qui seraient intéressés mais ne possèdent pas le jeu original, on peut le trouver à pas trop cher, sur Instant Gaming :

the-crew-instant-gaming
Allez, c’est moins cher qu’un Best Of Big Mac !

Sinon vous attendez encore trois semaines, et The Crew sortira en version Ultimate avec les deux extensions + le Season Pass, pour 50 balles sur UPlay (sans doute un peu moins lorsqu’il sera en stock sur IG : https://www.instant-gaming.com/fr/1739-acheter-cle-uplay-the-crew-ultimate-edition/).

Le site des LCF évolue

Et il évolue drôlement !

Il y a plusieurs raisons pour cela. La première, celle qui a été le déclencheur de cette refonte violente et inattendue, c’est que j’ai envie de migrer mes différents hébergements OVH sur du PHP 7. Et parmi les sites que j’héberge, il y en a quelques-uns qui ne sont pas compatibles.

Bouhouu, McCain, développeur de merde !
Bouhouu, McCain, développeur de merde !

Et puisque je n’ai plus le temps ni l’envie de bricoler tous mes sites pour qu’ils fonctionnent en PHP 7 (pour certains, il va bien falloir que je le fasse quand même), j’ai décidé, pour le site des LCF au moins, de faire un truc tout beau, tout neuf, en partant d’un CMS qui a largement prouvé sa robustesse : WordPress.

http://www.numerama.com/tech/130112-25-des-sites-web-tournent-desormais-sur-wordpress.html

Bienvenue, donc, sur le nouveau site des Casseurs Flotteurs !!

fireworks

Les avantages et inconvénients à avoir migré sur un CMS (Content Management System) tel que WordPress sont les suivants :

Avantages :

  • Moins de développement. Tout au plus, j’ai de la configuration à faire et un peu de customisation de CSS. Mais rien de bien fou.
  • Je peux me familiariser avec un truc que je vais utiliser davantage, ces prochains mois, pour tout ce qui va être lié à mon activité d’auteur et la promotion de mon(mes) œuvre(s).
  • Le rendu final est sans doute plus convivial pour tout le monde, et il est « responsive design », pour ceux qui veulent consulter le site depuis leurs smartphones, tablettes, ou je ne sais quoi d’autre.

Inconvénients :

  • On perd tous nos anciens messages, commentaires, liens sympas, bref, tout le contenu du site depuis avril 2010.

Alors, c’est parti. Tout le monde dans vos bolides, fusils automatiques à l’épaule, objets enchantés à portée de main. Continuons, comme nous l’avons fait jusqu’ici, à surfer sur l’univers vidéoludique, sans frontières, sans a priori, et à nous amuser comme les enfants que nous resterons toujours !

children-around-the-world-70