Manners maketh man

Le cinĂ©ma c’est dĂ©cidĂ©ment un mĂ©dia exceptionnel… En deux jours j’ai vu deux films — le premier dans une vraie salle de cinĂ©, IMAX, tout le bordel ; le second chez moi, sur mon canapĂ©, toimĂŞmetusais… —. Et ces films sont tous les deux excellents, brillants, gĂ©niaux et tellement bien faits. Mais aussi tellement diamĂ©tralement opposĂ©s. Que ce soit le sujet, le rythme, l’ambiance, le genre… C’est comme comparer du Marilyn Manson Ă  Chopin… Tiens d’ailleurs, la musique aussi c’est un mĂ©dia plutĂ´t cool. Mais restons focalisĂ©s !

Kingsman 2 : Le cercle d’or

Il faut avoir vu et aimĂ© le premier. C’est certain. Mais si c’est le cas, vous risquez d’adorer ! On y retrouve une dĂ©ferlante de violence gratuite, des scènes d’action spectaculaires, des combats fluides et filmĂ©s par une camĂ©ra virevoltant entre les jambes des protagonistes, au travers du dĂ©cor, suivant le moindre coup — mais comment font-ils ? — et des personnages hauts en couleur.

Oui, les personnages sont absolument terribles… Autant je n’avais pas trop accrochĂ© Ă  Samuel L. Jackson — j’avais vu le prĂ©cĂ©dent opus en VF et son zozotement Ă©tait beaucoup trop exagĂ©ré —, autant cette fois-ci je trouve la mĂ©chante — Julianne Moore — vraiment cool, charismatique et dĂ©rangĂ©e juste comme il faut. Mais c’est pas la seule. Loin de lĂ . Le casting qui nous revient tout droit du premier est Ă©galement top, et les petits nouveaux — les Statesman : Channing Tatum, Jeff Bridges et autres, sont parfaits aussi. Dans les mimiques, les clichĂ©s, les accents — Ă  voir en VO, du coup.

Et pour rĂ©compenser encore un peu plus le spectateur, on nous a concoctĂ© un magnifique camĂ©o improbable, qui se retrouve Ă  faire bien plus qu’une apparition anecdotique. Et un prĂ©sident des États-Unis tellement “Trumpesque” qu’Ă  une autre Ă©poque on aurait dit : “pfff, trop caricatural, le bonhomme…” et lĂ , ce leader dĂ©bile dans un film aussi loufoque, ça colle tellement bien, ça fait tellement ton sur ton, que ça en devient presque un message politique fort — un de plus —. Donc bravo.

S’il y avait un truc Ă  redire, mais vraiment pour chipoter et ĂŞtre chiant, ça ne serait pas “le premier Ă©tait mieux !” comme j’entends un peu autour de moi… c’est juste que je n’ai pas retrouvĂ© de scène d’action aussi dingue que celle de l’Ă©glise. Mais bon… il y a bien assez de chouettes choses dans ce cercle d’or, alors ne boudez pas votre plaisir !

The Book of Henry

Coup de cĹ“ur improbable. Autant pour Kingsman, je savais Ă  quoi m’attendre et j’ai Ă©tĂ© pleinement satisfait. Autant ici, j’ai vu la bande-annonce, je me suis dit “tiens, cool !” et euh… je me suis dĂ©brouillĂ© pour pouvoir visionner ce beau film.

Ă€ ce propos, ce matin je l’ai cherchĂ© sur Amazon, en pensant : “Un tel bijou, je vais commander le Blu-Ray ! Ne donnons pas raison aux pirates !” … Apparemment, il n’est pas prĂ©vu en Blu-Ray, mais juste au format DVD. En 2017 ? Ça existe encore ? J’espère que c’est juste un dĂ©faut temporaire de rĂ©fĂ©rencement !

Alors que dire ? Les images sont magnifiques (en 1080p, x264, tout le bazar), la photographie est douce et superbe, les mouvements de camĂ©ra sont lents, le rythme du film est d’ailleurs assez posĂ©. Du gĂ©nĂ©rique jusqu’au dernier plan, tout tombe juste, tout est parfait.

Le trailer m’avait donnĂ© l’impression d’une espèce de film joyeusement loufoque. Pas jusqu’Ă  atteindre du “Maman j’ai ratĂ© l’avion”, mais un truc qui mĂŞle thriller et humour, tout en abordant des thèmes pas forcĂ©ment simples. Bon, donc il n’y a pas beaucoup d’humour hein, oublions ça tout de suite. C’est triste. Beau, mais triste.

Pendant tout le film, on a cette sensation douce-amère, la gorge serrĂ©e, parfois on esquisse un sourire, d’autres fois on est crispĂ©s devant la tension du moment.

On a envie de penser que le scĂ©nario est un peu gros, que ça n’est pas possible de cacher des choses pareilles sous prĂ©texte que l’on est quelqu’un “d’influent”… Mais l’actualitĂ© autour de Harvey Weinstein nous rappelle que le monde n’est pas si rose. L’injustice existe bel et bien et elle est terrifiante.

C’est donc un film subtil, Ă©lĂ©gant, jamais larmoyant Ă  l’excès et au contraire très pudique lĂ  oĂą il aurait facilement pu appuyer sur les passages Ă©motionnels et sortir les violons façon “liste de Schindler”. Naomi Watts joue très bien, tout en retenue, tout en dĂ©licatesse, le rĂ´le d’une mère un peu Ă  l’ouest, un peu dĂ©passĂ©e. Ses deux fils sont brillants. Et plus je repense Ă  ce film tandis que j’Ă©cris ce petit article, plus je sens ma gorge se nouer Ă  nouveau…

Finalement, le plus dingue dans tout ça, c’est que ça a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© par Colin Trevorrow. Le nom ne vous dit rien ? C’est le mec qui a fait “Jurassic World”, rien d’autre que le quatrième plus gros succès mondial de tous les temps ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son film de dinosaures n’excellait pas par sa finesse. Comme quoi ! Si ça se trouve, un beau jour, Michael Bay nous sortira aussi un trĂ©sor, comme ça, de nulle part !

“The Book of Henry”, en un mot : bouleversant !

 

Publié par

McCain

Administrateur du site et du serveur TS. C'est McCain qu'il faut contacter si vous avez des questions techniques.

4 réflexions au sujet de « Manners maketh man »

  1. yo ça roule bon ba pour kingsman julian Moore absolument parfait enormisime une mĂ©chante comme on en voit plus donc ba complĂ©ment d accord avec toi tout le casting est vraiment sympa par-contre je trouve les scènes de combat jouissives mais pas super nettes ce que j avais moins ressenti dans le premier voila voila bon ba Ă  très vite je devrais pas tarder Ă  rĂ©apparaitre sur ts enfin si l’on peut dire

    1. Ouais… peut-ĂŞtre que les combats du premier Ă©taient plus lisibles. Je ne sais plus, je n’ai justement pas trouvĂ© le temps pour le revisionner avant d’aller voir le 2.

      Mais globalement, j’ai trouvĂ© ces chorĂ©graphies originales et toujours filmĂ©es avec un soin incroyable… Souvent je me suis demandĂ© comment c’Ă©tait possible de faire des plans continus comme ça ! (j’imagine qu’il s’agit de plein de plans collĂ©s les uns après les autres, mais ça rend très bien).

  2. Et bien j’Ă©tais tentĂ© de voir The Book of Henry (qui pour information a eu de très mauvaises critiques et n’est d’ailleurs sorti qu’en Direct to DVD), mais je ne connaissais personne qui l’aurai visionnĂ© pour me donner un avis avant que je ne fasse de mĂŞme. Donc merci Ă  toi, je le regarderai tranquillement un de ces jours quand je me ferai trop chier pour jouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.