Yo ho ho, et une bouteille de rhum !

Halte-lĂ , forbans ! Avez-vous eu vent de ce qui se trame par-delĂ  les horizons ? Vous a-t-on vantĂ© les aventures incroyables sur le point de s’offrir aux âmes les plus valeureuses de nos ocĂ©ans ? Non ? Pas vraiment ? Alors prenez place autour de cette table, attrapez un grog et permettez-moi de dĂ©rouler devant vous, cette carte au trĂ©sor. Et puisque trĂ©sor il y a, soyez sĂ»rs que je vais avoir besoin d’un Ă©quipage de pirates de votre trempe pour m’en emparer !

Parez Ă  mouiller, gredins !

Je n’ai dĂ©couvert ce titre que tout rĂ©cemment. Quelques vidĂ©os sur YouTube, alors que le titre Ă©tait en beta — ouverte ? fermĂ©e ? peu importe ! Il se nomme Sea of Thieves et pour prĂ©senter très rapidement le titre, il s’agit d’un MMO cross-platform — PC / XboĂ®te —, dans un univers “bac Ă  sable”. Comprendre par lĂ  : il y a des quĂŞtes, mais pas vraiment de scĂ©nario ou de trame principale. D’ailleurs, mĂŞme les quĂŞtes sont tout Ă  fait facultatives.

Chaque joueur y incarne un pirate. Chaque pirate est incarné par un joueur !

Chaque navire voguant sur l’ocĂ©an est donc dirigĂ© exclusivement par un Ă©quipage de joueurs — voire par un pauvre joueur solitaire et Ă  la merci de tous. Libre Ă  chacun de partir Ă  l’assaut pour piller les trĂ©sors des Ă©quipages croisĂ©s au hasard, ou au contraire, de rester distant, voire fuir les affrontements pour Ă©viter d’ĂŞtre envoyĂ© par le fond ou de se faire dĂ©rober son navire.

Larguez les amarres !

Le système de levelling est purement cosmĂ©tique. L’or gagnĂ© en revendant des trĂ©sors permet d’amĂ©liorer l’apparence de son personnage — et de son vaisseau —, mais pas d’ĂŞtre plus fort ou plus rĂ©sistant. Les armes sont apparemment les mĂŞmes pour tout le monde. Il n’y a pas d’aspect RPG ni d’arbre de compĂ©tence Ă  envisager. Chaque joueur a les mĂŞmes chances. Qu’il ait 50 heures dans les pattes ou juste 15 minutes, il n’y aura pas de dĂ©savantage pour le marin d’eau douce — sinon l’inexpĂ©rience, Ă©videmment.

On peut Ă©videmment explorer les fonds sous-marins Ă  la recherche de prĂ©cieuses cargaisons oubliĂ©es dans le ventre d’Ă©paves. Mais il faut ĂŞtre vigilant, les requins veillent.

Le role-play est poussĂ© au maximum… aussi, lorsque l’on est pris dans un Ă©change de tirs avec un navire ennemi, il faut bien entendu rĂ©pliquer, naviguer, mais il faut Ă©galement rĂ©parer les fuites et Ă©coper l’eau avant que notre propre bâtiment coule — un peu comme dans Star Trek, le travail d’Ă©quipe est important. Ah, et je vous ai dit qu’on pouvait se propulser soi-mĂŞme depuis ces canons pour attaquer l’ennemi ou juste faire des plongeons super cools ?

Donc mĂŞme si c’est vrai qu’on peut y jouer seul de son cĂ´tĂ©, l’idĂ©al est d’ĂŞtre un Ă©quipage de 3 voire 4 personnes pour s’amuser un maximum tout en faisant rĂ©gner la terreur sur les mers !

Et franchement… La direction artistique est Ă©norme, les couleurs sont gĂ©nĂ©reuses, les effets sont rĂ©ussis, … c’est absolument magnifique, vous ne trouvez pas ?

Branle-bas de combat, moussaillons !

Il y a des trucs que je ne sais pas :

  • Que se passe-t-il quand on meurt ?
  • Ou mĂŞme, quand notre navire est dĂ©truit/volĂ© par un autre Ă©quipage ?
  • Bon… c’est bien, mais on se fait pas un peu chier au bout de 20 minutes ?
  • La carte est grande comment ? Est-elle variĂ©e ? — difficile de rivaliser avec Just Cause 3 ou G.R. Wildlands en terme de richesse, j’imagine !
  • Ils vont avoir du mal, les dĂ©biles avec leurs manettes joueurs console, non ?

Quoi qu’il en soit, ça sort le 20 mars — une semaine avant FarCry 5. Je suis plutĂ´t très curieux de ce que ça peut donner, et j’espère que vous aussi aurez envie de vous lancer Ă  l’aventure. Sacrebleu !

En bonus, une petite vidéo qui montre tout le potentiel fun du jeu :

Ainsi que le site officiel : www.seaofthieves.com

Pop-corn 2018 !

Comme l’an dernier, je vous propose ma sĂ©lection cinĂ©ma pour les mois Ă  venir. Au menu, beaucoup de choses “Ă©videntes” et donc de blockbusters… mais beaucoup de choses quand mĂŞme !

Des super-héros à la pelle !

On va commencer par ça. Entre fĂ©vrier et mai, on va se taper des tonnes de super hĂ©ros. En commençant par Black Panther, le 14/02, suivi de l’extrĂŞmement attendu, craint, espĂ©ré : Avengers – Infinity War, le 25/04 :

Ensuite on a le magnifique et succulent Deadpool qui nous revient le 16/05 pour un deuxième round de blagues lourdes :

Puis le 18/07, Ant-Man and the Wasp, et c’est Ă  peu près tous pour les bonshommes en costume — j’ai oubliĂ© l’homme poisson de DC comics qui sortira pour NoĂ«l, mais qui ça intĂ©resse ?

Des adaptations et des suites

Et ça continue fort avec une adaptation de jeu vidĂ©o, dont le trailer nous montre immĂ©diatement Ă  quel point l’ambiance d’origine, le visuel et l’intensitĂ© ont l’air d’avoir Ă©tĂ© respectĂ©s : Tomb Raider, le 14/03 — OK, les sauts sont abusĂ©s — :

Ă€ peine deux petites semaines plus tard, c’est une de mes grosses attentes qui sort. Une adaptation d’un roman tellement gĂ©nial, tellement riche et geek et intelligent et tout ce que vous voulez… Avec au casting — liste non exhaustive — : King Kong, Chun-li, la moto d’Akira, Deadpool, Toad, Freddy Krueger, Batman, Tracer (Overwatch), Gundam, Chucky, le gĂ©ant de fer, la fameuse DeLorean, … Ready Player One, le 28/03 :

Et ça continue le 28/05 avec Solo, a Star Wars Story, puis pourquoi pas, le 22/06, retrouver les dinosaures de Jurassic World 2. Quant aux dernières aventures de Tom Cruise dans Mission : Impossible – Fallout, le 01/08 — ça aussi, ça me hype pas mal — :

Enfin, et nous n’avons pas encore de bande annonce, The Predator, prĂ©vu pour le 15/08, par le rĂ©alisateur d’Iron Man 3. Ça pourrait ĂŞtre très bien ! Après tout, le perso est cool, il y a des possibilitĂ©s immenses. Il suffirait qu’Hollywood se sorte un peu les doigts du c…

Ah, et j’ai oubliĂ© de parler de l’adaptation de Gunnm et de la suite de Pacific Rim… mais finalement c’est aussi bien comme ça. N’en parlons pas !

Et donc, rien d’original ?

Ben… il y a moins de chose qui fasse vraiment envie. Ă€ l’exception de Sans un bruit, thriller fantastique/horreur qui sort le 04/04 et dont la bande annonce est vachement intrigante :

Ou pourquoi pas Red Sparrow, avec Jennifer Lawrence. Une sorte de “Karine-like”, sur fond de guerre froide. Ça a quand mĂŞme l’air un peu chiant, je ne sais toujours pas trop quoi en penser. Mais comme ça sort Ă  la mĂŞme date que “Sans un bruit” — ça c’est ballot ! —, le choix sera vite fait !

Et j’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvĂ© grand chose d’autre de très neuf pour l’instant… et vous ?

Adieu Teamspeak ! Longue vie Ă  Discord

VoilĂ , voilĂ , Asmodeous… il est lĂ  ton article !

Nous avons donc abandonnĂ©, jetĂ©, reniĂ© et lapidĂ© notre bien aimĂ© serveur TeamSpeak. Sans Ă©tat d’âme, sans nostalgie, nous l’avons relĂ©guĂ© Ă  l’Ă©tat de dĂ©chet. J’ai mĂŞme eu honte, en le comparant Ă  son remplaçant… pourquoi avons-nous mis autant de temps pour ouvrir les yeux ? Pourquoi est-ce que TeamSpeak n’a jamais su faire tout ça ? Il Ă©tait vraiment temps de changer de crèmerie.

Pas sept, pas huit, pas neuf… mais dix cordes !

OK, la blague est un peu nulle. Passons. M4Mkey nous a donc introduit Ă  Discord, ce nouvel outil tellement tendance. Et putain, c’est vraiment gĂ©nial !

  • DĂ©jĂ , nous n’avons plus Ă  gĂ©rer de serveur de notre cĂ´tĂ©. Correction : je n’ai plus Ă  gĂ©rer le serveur de mon cĂ´tĂ©. C’est un service gratuit accessible Ă  tous.
  • On peut s’y connecter avec notre navigateur web prĂ©fĂ©rĂ©, mĂŞme depuis le boulot.
  • Vous pouvez le lancer au dĂ©marrage de votre ordinateur… en fait, ça remplace facilement TeamSpeak + le chat Steam.
  • Il existe aussi des applications IOS et Android — mais pas Windows Phone *snif*.
  • Les discussions dans les salons #texte sont persistantes. Vous pouvez retourner chopper les infos, liens et pièces jointes que vous avez ratĂ©s lors des conversations prĂ©cĂ©dentes.
  • Et c’est vraiment ergonomique et joli.

Il y a aussi la possibilitĂ© de rajouter un overlay au-dessus des jeux… c’est Ă  tester pour ceux qui n’ont qu’un Ă©cran — moi je n’ai pas ce problème !

Mouahahahahahah !

Enfin, vous l’aurez compris, les possibilitĂ©s sont immenses, nous n’avons fait qu’effleurer la surface et c’est dĂ©jĂ  vraiment impressionnant.

Petit lifting du site

J’en ai profitĂ© pour ajouter au site le widget Discord qui affiche les utilisateurs actuellement prĂ©sents sur le serveur des Casseurs Flotteurs, et quel est leur Ă©tat (actif / absent / indisponible).

Mais la couleur et la police d’Ă©criture de ce widget n’Ă©taient pas en accord avec le reste du site *damn*.

J’ai donc modifiĂ© tout ça pour apporter un peu d’homogĂ©nĂ©itĂ©. J’ai mĂŞme changĂ© l’image de fond, pour un petit paysage bolivien… c’est de saison 🙂

Serveur privé ou public ?

Au final, il nous reste une question Ă  laquelle nous pouvons commencer Ă  rĂ©flĂ©chir dès aujourd’hui : puisque nous avons un beau serveur, que nous pouvons verrouiller les droits Ă  certaines personnes, identifier clairement les LCF des autres… et puisque la philosophie mĂŞme de Discord est de proposer Ă  ses utilisateurs de se promener de serveur en serveur… souhaitons-nous rendre le notre public ?

Nous pourrions mettre une URL sur ce site, qui permettrait Ă  n’importe qui de venir nous rendre visite pour jouer/discuter ponctuellement avec nous. Et au final, en cas de problème avec un de ces invitĂ©s, nous aurions tous la possibilitĂ© de le bannir du serveur.

Ă€ discuter ensemble, donc. J’attends vos avis dans les commentaires ou sur Discord, dans le salon crĂ©Ă© Ă  cet effet : #prive_ou_public