Pop-corn 2018 !

Comme l’an dernier, je vous propose ma sélection cinéma pour les mois à venir. Au menu, beaucoup de choses “évidentes” et donc de blockbusters… mais beaucoup de choses quand même !

Des super-héros à la pelle !

On va commencer par ça. Entre février et mai, on va se taper des tonnes de super héros. En commençant par Black Panther, le 14/02, suivi de l’extrêmement attendu, craint, espéré : Avengers – Infinity War, le 25/04 :

Ensuite on a le magnifique et succulent Deadpool qui nous revient le 16/05 pour un deuxième round de blagues lourdes :

Puis le 18/07, Ant-Man and the Wasp, et c’est à peu près tous pour les bonshommes en costume — j’ai oublié l’homme poisson de DC comics qui sortira pour Noël, mais qui ça intéresse ?

Des adaptations et des suites

Et ça continue fort avec une adaptation de jeu vidéo, dont le trailer nous montre immédiatement à quel point l’ambiance d’origine, le visuel et l’intensité ont l’air d’avoir été respectés : Tomb Raider, le 14/03 — OK, les sauts sont abusés — :

À peine deux petites semaines plus tard, c’est une de mes grosses attentes qui sort. Une adaptation d’un roman tellement génial, tellement riche et geek et intelligent et tout ce que vous voulez… Avec au casting — liste non exhaustive — : King Kong, Chun-li, la moto d’Akira, Deadpool, Toad, Freddy Krueger, Batman, Tracer (Overwatch), Gundam, Chucky, le géant de fer, la fameuse DeLorean, … Ready Player One, le 28/03 :

Et ça continue le 28/05 avec Solo, a Star Wars Story, puis pourquoi pas, le 22/06, retrouver les dinosaures de Jurassic World 2. Quant aux dernières aventures de Tom Cruise dans Mission : Impossible – Fallout, le 01/08 — ça aussi, ça me hype pas mal — :

Enfin, et nous n’avons pas encore de bande annonce, The Predator, prévu pour le 15/08, par le réalisateur d’Iron Man 3. Ça pourrait être très bien ! Après tout, le perso est cool, il y a des possibilités immenses. Il suffirait qu’Hollywood se sorte un peu les doigts du c…

Ah, et j’ai oublié de parler de l’adaptation de Gunnm et de la suite de Pacific Rim… mais finalement c’est aussi bien comme ça. N’en parlons pas !

Et donc, rien d’original ?

Ben… il y a moins de chose qui fasse vraiment envie. À l’exception de Sans un bruit, thriller fantastique/horreur qui sort le 04/04 et dont la bande annonce est vachement intrigante :

Ou pourquoi pas Red Sparrow, avec Jennifer Lawrence. Une sorte de “Karine-like”, sur fond de guerre froide. Ça a quand même l’air un peu chiant, je ne sais toujours pas trop quoi en penser. Mais comme ça sort à la même date que “Sans un bruit” — ça c’est ballot ! —, le choix sera vite fait !

Et j’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé grand chose d’autre de très neuf pour l’instant… et vous ?

Manners maketh man

Le cinéma c’est décidément un média exceptionnel… En deux jours j’ai vu deux films — le premier dans une vraie salle de ciné, IMAX, tout le bordel ; le second chez moi, sur mon canapé, toimêmetusais… —. Et ces films sont tous les deux excellents, brillants, géniaux et tellement bien faits. Mais aussi tellement diamétralement opposés. Que ce soit le sujet, le rythme, l’ambiance, le genre… C’est comme comparer du Marilyn Manson à Chopin… Tiens d’ailleurs, la musique aussi c’est un média plutôt cool. Mais restons focalisés !

Kingsman 2 : Le cercle d’or

Il faut avoir vu et aimé le premier. C’est certain. Mais si c’est le cas, vous risquez d’adorer ! On y retrouve une déferlante de violence gratuite, des scènes d’action spectaculaires, des combats fluides et filmés par une caméra virevoltant entre les jambes des protagonistes, au travers du décor, suivant le moindre coup — mais comment font-ils ? — et des personnages hauts en couleur.

Oui, les personnages sont absolument terribles… Autant je n’avais pas trop accroché à Samuel L. Jackson — j’avais vu le précédent opus en VF et son zozotement était beaucoup trop exagéré —, autant cette fois-ci je trouve la méchante — Julianne Moore — vraiment cool, charismatique et dérangée juste comme il faut. Mais c’est pas la seule. Loin de là. Le casting qui nous revient tout droit du premier est également top, et les petits nouveaux — les Statesman : Channing Tatum, Jeff Bridges et autres, sont parfaits aussi. Dans les mimiques, les clichés, les accents — à voir en VO, du coup.

Et pour récompenser encore un peu plus le spectateur, on nous a concocté un magnifique caméo improbable, qui se retrouve à faire bien plus qu’une apparition anecdotique. Et un président des États-Unis tellement “Trumpesque” qu’à une autre époque on aurait dit : “pfff, trop caricatural, le bonhomme…” et là, ce leader débile dans un film aussi loufoque, ça colle tellement bien, ça fait tellement ton sur ton, que ça en devient presque un message politique fort — un de plus —. Donc bravo.

S’il y avait un truc à redire, mais vraiment pour chipoter et être chiant, ça ne serait pas “le premier était mieux !” comme j’entends un peu autour de moi… c’est juste que je n’ai pas retrouvé de scène d’action aussi dingue que celle de l’église. Mais bon… il y a bien assez de chouettes choses dans ce cercle d’or, alors ne boudez pas votre plaisir !

The Book of Henry

Coup de cœur improbable. Autant pour Kingsman, je savais à quoi m’attendre et j’ai été pleinement satisfait. Autant ici, j’ai vu la bande-annonce, je me suis dit “tiens, cool !” et euh… je me suis débrouillé pour pouvoir visionner ce beau film.

À ce propos, ce matin je l’ai cherché sur Amazon, en pensant : “Un tel bijou, je vais commander le Blu-Ray ! Ne donnons pas raison aux pirates !” … Apparemment, il n’est pas prévu en Blu-Ray, mais juste au format DVD. En 2017 ? Ça existe encore ? J’espère que c’est juste un défaut temporaire de référencement !

Alors que dire ? Les images sont magnifiques (en 1080p, x264, tout le bazar), la photographie est douce et superbe, les mouvements de caméra sont lents, le rythme du film est d’ailleurs assez posé. Du générique jusqu’au dernier plan, tout tombe juste, tout est parfait.

Le trailer m’avait donné l’impression d’une espèce de film joyeusement loufoque. Pas jusqu’à atteindre du “Maman j’ai raté l’avion”, mais un truc qui mêle thriller et humour, tout en abordant des thèmes pas forcément simples. Bon, donc il n’y a pas beaucoup d’humour hein, oublions ça tout de suite. C’est triste. Beau, mais triste.

Pendant tout le film, on a cette sensation douce-amère, la gorge serrée, parfois on esquisse un sourire, d’autres fois on est crispés devant la tension du moment.

On a envie de penser que le scénario est un peu gros, que ça n’est pas possible de cacher des choses pareilles sous prétexte que l’on est quelqu’un “d’influent”… Mais l’actualité autour de Harvey Weinstein nous rappelle que le monde n’est pas si rose. L’injustice existe bel et bien et elle est terrifiante.

C’est donc un film subtil, élégant, jamais larmoyant à l’excès et au contraire très pudique là où il aurait facilement pu appuyer sur les passages émotionnels et sortir les violons façon “liste de Schindler”. Naomi Watts joue très bien, tout en retenue, tout en délicatesse, le rôle d’une mère un peu à l’ouest, un peu dépassée. Ses deux fils sont brillants. Et plus je repense à ce film tandis que j’écris ce petit article, plus je sens ma gorge se nouer à nouveau…

Finalement, le plus dingue dans tout ça, c’est que ça a été réalisé par Colin Trevorrow. Le nom ne vous dit rien ? C’est le mec qui a fait “Jurassic World”, rien d’autre que le quatrième plus gros succès mondial de tous les temps ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son film de dinosaures n’excellait pas par sa finesse. Comme quoi ! Si ça se trouve, un beau jour, Michael Bay nous sortira aussi un trésor, comme ça, de nulle part !

“The Book of Henry”, en un mot : bouleversant !

 

LIFE : origine inconnue

BONJOUR bonjour me revoilà, donc LIFE ce film que je fustigeais avant même sa sortie, que je considérais comme un sous sous alien m’a surpris dans le bon sens. même si oui, plus que de l inspiration, on peut admettre qu il y a copiage mais l idée de base est différente ce qui nous fait entrer dans le film, et les aspects d alien ne nous font pas décrocher du film. je mets un bémol, une bonne histoire mais pas assez aboutie pour un très très grand film mais vraiment une bonne surprise merci stef sans toi je passais à coté

Et donc…

Salut ! Alors je vais faire une petite analyse après chaque film que ce bon McCain nous a listé, en essayant d’être exhaustif, sans spoiler, juste pour donner envie ou pas.

Dacia Logan

Alors, pour ceux qui veulent voir Hugh Jakcman dans un registre différent c’est pas mal, même si on ne peut pas le gratifier d’un oscar. On est loin d’un film de super héros.

Kong : Skull Island

Ensuite, bah que dire à part “dommage” ? Je suis toujours stupéfait de voir que faire un très bon film ou un film moyen tient à pas grand chose et la c’est bien un film moyen. Tout ça à cause de faiblesses du scénario et de petits détails qui, quand t’es devant tu te dis “ah ba non pas ça, ils abusent !”

Voilà, en espérant que mon petit article vous plaise !

Films 2017 – IMAX et tout le bazar !

Bon, vous le savez, l’année cinématographique s’annonce chargée. Et c’est cool ! Du coup, voici une petite liste des films qui m’intéressent particulièrement et notamment ceux que je souhaiterai absolument voir en IMAX à Disney — avec vous, si ça vous tente aussi.

On va faire la liste par ordre chronologique, sinon on ne va pas s’en sortir. Ah, et je n’insérerai pas non plus de bandes-annonces pour chaque film — sinon le site va être ultra lourd et long à charger —, mais je mettrai des liens externes.

C’est parti !

Ce qu’on a (ou pas) loupé

Puisque nous sommes début mars, il s’en est déjà passé des trucs, tels que :

  • The Cure for Life (c’était beau mais un peu nul).
  • John Wick 2 (c’était sympa, mais l’absence de scénario qui ne gênait pas trop dans le premier — parce que son style était original — commence à gêner un peu plus ici).
  • Logan (pas encore vu, mais je compte bien le faire dans les prochains jours !)

Et ce qui nous attend…

Pour la plupart de ces films, j’ai très envie de faire le déplacement à Disney Village ! Donc Asmo et les autres, synchronisons-nous s’il y en a qui vous tentent aussi :

  • Kong – 8 mars – IMAX 3D (j’irais bien le voir, la semaine prochaine, en journée, à Disney)
  • Ghost in the Shell – 29 mars – IMAX 3D
  • Life – 19 avril (on dirait un clone de Prometheus, mais bon)
  • Gardiens de la Galaxie 2 – 26 avril – IMAX 3D
  • Alien : Covenant – 10 mai – IMAX 3D (oh oui, oh oui, oh oui !)
  • Transformers Last Knight – 28 juin – IMAX 3D (plaisir coupable, j’y peux rien !)
  • Spiderman Homecoming  – 12 juillet – IMAX 3D
  • Dunkerque – 19 juillet – IMAX (Christopher Nolan ! Disney obligatoire !)
  • Kingsman 2 – 11 octobre
  • Thor Ragnarok – 25 octobre – IMAX 3D
  • Justice League – 15 novembre – IMAX 3D
Qu’il est mignon, le vilain petit alien à son papa ! *gouzi-gouzi*

Il y a d’autres titres qui m’intéressent cette année (Wonder Woman, Pirates des Caraïbes 14, Blade Runner, Star Wars 8, etc.), mais bon, disons qu’ils me font moins bouillir d’impatience — et un peu plus de crainte — que cette jolie liste ci-dessus.

ALIEN : Covenant

Joyeux Noël mes amis Casseurs Flotteurs !

Et puisque c’est Noël, regardez ce que je viens de vous trouver sur Internet :

Le trailer du prochain Ridley Scott qui sortira en mai et qui ne sera rien d’autre que le lien entre Prometheus et Alien ! Les images sont belles, ça a l’air pas mal horrifique aussi, gore même, on peut le dire. Bref, une bonne grosse ambiance comme on aime.

Vivement !

Premier Contact

Mes Oscars perso

Tous les ans je tiens une liste de ce que je vais voir au cinéma. Ça me permet de faire un petit classement perso des meilleurs et pires films — parmi ceux que j’ai eu la chance (ou malchance) de visionner sur grand écran. Je ne prends pas en compte les Blu-Ray ou DivX. Quant aux longs métrages qui sortent en décembre, mais je ne vais voir qu’en janvier, je les note sur la nouvelle année. C’est donc bien un classement très subjectif, très personnel, de mes expériences ciné.

Par exemple, en 2013, mon film préféré a été “No Pain, No Gain”, suivi par “Gravity”, “Man of Steel”, “Oblivion”, “Rush”, etc. Et le pire truc que j’ai vu cette même année, c’était “Crazy Joe”, talonné par “Die Hard 5”, “Pacific Rim”, “G.I. Joe 2”, etc. Vous avez compris le délire.

Je rêve ou il a dit que notre film c’est de la merde ?

Et donc, pour 2016 ?

Je suis moins allé au ciné en 2016. Ce que j’ai vu de pire cette année, sans aucune autre entrée dans mon classement et sans le moindre doute est “Independence Day 2”.

Quoi ? Independance Day 2 est mauvais ? Mais je joue dedans, moi, non ?

Et pour les meilleurs films : “Deadpool”, “Civil War”, “13 Hours”, “Les 8 Salopards”… en tout cas, c’était ça jusqu’à hier. Parce que j’ai tout juste vu le dernier bijou de Denis Villeneuve : “Premier Contact” et qu’il vient de ravir la première place du classement de mes films préférés de l’année. Et voilà, c’est la fin de cette longue intro !

Difficile de ne pas spoiler

Très difficile de ne pas spoiler en parlant de ce chef d’œuvre. Je peux vous conseiller de commencer par vous intéresser à la filmographie de ce grand Québécois. Regardez le fabuleux — quoique malheureusement un peu boudé sur Allociné — “Enemy”, ou le plus acclamé “Prisonners” et pourquoi pas aussi “Sicario”, même s’il est plus discutable.

Son traitement est réaliste, presque documentaire. Ses images sont propres, rien de fou-fou. Le rythme est toujours relativement lent, les personnages sont intéressants — la plupart. Et plus particulièrement pour Enemy, le réalisateur aime bien manipuler le spectateur et lui montrer des choses qui semblent être des faits, alors qu’il ne s’agit que d’interprétations (parfois fausses) de ses personnages.

Et c’est avec ce genre d’astuce que ce cinéaste prouve son génie. On se souvient avec émotion de M Night Shyamalan, lorsqu’il était encore de ce monde et c’est un plaisir de retrouver ce type d’intelligence au cinéma. Surtout à l’heure des films de superhéros (que j’aime quand même et donc, que je ne vais pas attaquer plus que ça).

Oui, très bien… Je suis toujours vivant, cela dit !

Donc, avec Premier Contact (ou Arrival chez nos amis anglo-saxons), il faut s’attendre à ce genre de film : un peu cryptique, qui s’ouvre au fur et à mesure. Il n’y a pas nécessairement un gros twist final, vous devriez pouvoir démêler l’histoire au fur et à mesure du récit mais c’est tellement beau, pur, émouvant et intéressant…

C’est si bien que ça ?

C’est encore mieux que ça ! Tout dans la subtilité, dans la douceur et la simplicité. Un matin, les humains voient une douzaine de chocapics géants se positionner tranquillement au-dessus des prairies et océans, tout autour de la planète. L’armée contacte Nestlé qui dit que “non, c’est pas une opération publicitaire de notre part ! On flippe comme tout le monde !”

Du coup, de par le globe, les pays concernés par ces étranges apparitions font appel à leurs experts pour essayer de comprendre ce qu’il se passe et voir s’il est possible de dialoguer, d’échanger avec ces petits hommes verts et pourquoi pas de leur demander s’ils viennent en paix.

Ack Ack Ack Ack ! *
* Nous venons en paix !

Et nous, spectateurs, suivons l’opération du côté des États-Uniens, en compagnie d’une experte en langues étrangères (Amy Adams), d’un mathématicien malheureusement un peu absent (Jeremy Renner) et d’un colonel sobre mais crédible, qui a le bon goût de ne pas verser dans une énième caricature de la hiérarchie militaire (Forest Whitaker).

Je n’en dirai pas davantage. J’ai bien conscience d’avoir peu parlé du film et de n’avoir illustré cet article d’aucune image de “Premier Contact” — hormis l’en-tête —, mais c’est vraiment une expérience cinématographique à découvrir par soi-même. À la limite, vous pouvez regarder la première bande-annonce, suffisamment intelligente pour ne pas trop révéler l’intrigue :

Et j’ajouterai tout de même avant de terminer, que la musique est belle, puissante, qu’elle est envoûtante et qu’elle complète cette œuvre à la perfection.

Star Wars ou non ?

Alors je pense être le premier à avoir vu Rogue One et la réponse à la question est :

OUI !

Pour moi c’est clairement un Star Wars mais je pense quand même qu’il y a une richesse supplémentaire qui le fait être mieux que juste un épisode pour faire du fric. Je ne suis certainement pas le plus objectif mais il m’a vraiment plu à part deux/trois petites choses qui auraient vraiment pu être plus fouillées et travaillées mais le fait que l’on puisse dire que ce n’est pas un vrai Disney est déjà pas mal.