Le dilemme de la réalité virtuelle

Vous le savez (peut-être), j’ai été un “early adopter” des jeux en 3D/relief, avec la première génération NVidia 3D Vision. Et c’était pas mal ! Mais finalement c’est un peu chiant quand même. La qualité n’est pas tant que ça au rendez-vous, il y a du ghosting d’enfer, les lumières (naturelles ou artificielles) scintillent dans les lentilles, on a mal au crâne… Bon, OK, c’est de la merde.

Merde, ça a déjà pris un coup de vieux, non ?
Merde, ça a déjà pris un coup de vieux, non ?

Oculus Pocus

J’ai testé l’Oculus Rift DK2, il y a… quelque temps maintenant. C’était bien, mais pas ouf. La résolution était merdique, il y avait un effet “grille” qui nous faisait voir la trame entre les pixels. En fait, dans Elite Dangerous, il était quasiment impossible de lire le HUD. Pratique lorsque l’on sait que dans ce jeu il y a des tas d’infos affichées dans tous les sens, et que les ignorer peut mener à quelques problèmes.

 

Warning, warning, warning !
Warning, warning, warning !

Mais ça, c’était le DK2 : Development Kit 2. Depuis, le truc est sorti en version finale ! Et il est mieux. Un peu mieux.

Vive HTC !

J’ai récemment eu la chance de tester la version *presque* commerciale du HTC Vive. Et putain, c’est tellement beaucoup mieux ! Déjà, les capteurs extérieurs permettent une localisation beaucoup plus précise dans l’espace. La résolution est meilleure. Les contrôleurs sont excellents. Si, vraiment !

Ce petit jeu est absolument dingue.
Ce petit jeu est absolument dingue.

Contenu virtuel

C’est là le principal problème. Enfin, il y a le prix aussi. Mais quand tu regardes les taux d’intérêt des crédits, en ce moment… Sur materiel.net, on peut le payer en 10x sans frais ! C’est quelque chose qui s’amortit bien dans un budget.

vr-dollars

Donc le contenu, c’est bien le point qui peut limiter l’utilité du bordel. Parce qu’il s’en faudrait peu pour qu’il prenne rapidement la poussière à côté du Track IR, du volant et de tous les autres trucs que j’avais estimés super intéressants, mais qui au final, ne me servent pas tant que ça…

Eh ben, quand on y regarde de près, il y a pas mal de petits jeux et applis rigolos :

  • Arizona Sunshine (très immersif !)
  • Job Simulator (amusant…)
  • Google Earth VR (la vidéo de présentation envoie du lourd)
  • Project CARS (gnéhéhé)
  • RedOut (un WipeOut revival)
  • Trackmania Turbo (encore un jeu de course qui doit pas du tout mettre mal à l’aise)
  • Tabletop Simulator (il est génial, ce jeu)
  • Tilt Brush (je me demande si je serais aussi nul là dessus qu’avec ma tablette Wacom)
  • Elite Dangerous Horizons (ouais, bon. Bof)
  • Star Citizen (“when it’s ready”)
  • Du tennis de table, du billard, du désamorçage de bombe, une expérience Apollo 11, etc.
  • Et puis bon… il commence aussi à y avoir des catégories VR sur certains sites de streaming vidéo. Et je ne parle pas de YouTube !

Mais tout ça, c’est gadget. Il n’y a pas de gros titres ou de vrai jeu qui puissent faire de ce Vive, un truc qui me reste scotché sur la tête à longueur de journée.

Est-il urgent d’attendre ?

Ou finalement, serait-il plus sage d’attendre un peu plus longtemps ? Sans doute. HTC bosse sur une variante sans fil (j’ai un peu de doutes sur les limites du produit, en termes de qualité et d’autonomie). La génération suivante de casques de réalité virtuelle sera évidemment plus performante. Le matériel sera certainement plus léger, bénéficiera d’un champ de vision plus important, d’une résolution encore plus fine. Les drivers seront mieux intégrés et le lancement d’un jeu ou d’une petite appli VR ne sera plus aussi complexe. Les GPU (la génération Volta, par exemple) seront mieux armés pour nous fournir ce contenu, tout sera beau et magique dans le monde de la réalité virtuelle.

Mais qui a envie d’attendre pour s’amuser ?! Alors que la liste de jeux cités plus haut (à l’exception du machin de Robert Space Industries) est déjà disponible, qu’un tas de monde s’éclate et que, très honnêtement, le rendu du Vive ne fait pas tellement brouillon. C’est un beau produit fini. De première génération, certes, mais fini quand même.

Je ne suis donc pas encore complètement décidé. Mon côté acheteur compulsif me donne envie de cliquer sur “buy now”, mais quelque part, je sens que c’est une connerie. Que faire ? Je débranche Internet pour éviter de céder à la tentation ?

vr-meditation