Steam : Cartes, badges, marché, etc.

Je sais que vous le savez aussi, Steam n’est pas qu’une plateforme d’achat de jeux dématérialisés. Vous connaissez aussi sûrement “Steam Greenlight” qui — malgré une politique un peu douteuse — permet à des studios indépendants de faire connaître et de vendre leurs petits jeux, pas toujours aussi pourris que ça.

Vous savez aussi que Steam a son propre système de gestion de jeux multi, qu’il y a un tchat façon AIM (pour les plus anciens d’entre nous), etc. Et vous savez également qu’il y a un “community market”. Mais êtes-vous déjà allé y jeter un œil ?

Débarrassons-nous des clichés

Oui, sur le market, on trouve des tas d’objets inintéressants, tels que des chapeaux pour Team Fortress ou des couteaux pour Counter Strike — à des prix parfois hallucinants :

348 personnes souhaitent acheter ces merdes pour 142 VRAIS euros ! >_<

Mais le marché, ça n’est pas que ça. Il y a énormément d’objets à quelques petits centimes. Des “cartes”. Mais à quoi ça sert, ces cartes ?

D’où sortent ces cartes ?

Regardez dans votre inventaire steam, vous devriez voir un tas de cartes à échanger ou collectionner — un peu comme des cartes Pokémon ou des images Panini en leur temps. Ci-dessous, l’inventaire d’un Casseur Flotteur (je ne divulguerai pas son identité) :

Le mec, il a 197 cartes dans ses poches. Rien que ça !

Beaucoup de jeux Steam proposent de gagner (en fonction du temps joué) de 3 à 5 cartes sur le thème du jeu en question. Pour la plupart de ces jeux, la série complète est composée de 7 à 10 cartes. Donc même si, par chance, vous ne choppez pas deux cartes identiques, jouer à un jeu pendant des dizaines d’heures ne vous permettra pas d’obtenir la collection complète. Il vous faudra alors échanger avec vos amis — ou des inconnus — vos doublons, ou bien des cartes Goat Simulator contre des cartes Deus Ex.

Ou bien vous pouvez vendre les cartes qui ne vous intéressent pas et en acheter d’autres sur ce mystérieux market.

Ça, c’est la carte qu’il me manquait sur la série “Steam Awards”.

Pour quoi faire ?

C’est là toute la question. Obtenir une collection complète de cartes vous permet de fabriquer un badge.

Et hoplà, Steam Awards – badge niveau 3 \o/

Les badges donnent de l’XP à votre profil Steam. Plus vous avez d’XP, plus vous passez de niveaux. Plus votre niveau est élevé, plus vous avez la classe, mais aussi, plus vous pouvez customiser votre profil (jeux préférés, fond d’écran, galerie de captures, “achievements”, etc.).

Par exemple, voici un profil “banal” (ça n’est pas un LCF) :

Niveau 2, c’est vide, pas terrible.

Et voici mon profil tuné à mort :

BAAAMM, ça en jette, non ?

“Oui, mais moi je m’en fous de mon profil Steam !”

Dans ce cas, si vous vendez vos cartes pour quelques centimes (entre 6 et 20 centimes, selon la rareté, le cours, etc. — la loi de l’offre et de la demande —), vous pourrez peut-être vous prendre avec vos gains, des DLC pas chers pour Just Cause, ou pourquoi pas des petits jeux indés à 2-3 euros — mais alors, il faut vendre beaucoup de cartes !

Et si avec tout ça, je n’ai toujours pas réussi à vous convaincre, vous pouvez aussi faire des heureux, en donnant à vos amis collectionneurs de cartes/badges *moi, moi, moi !!*, toutes ces cartes qui trainent dans votre inventaire et dont vous n’avez pas usage.

Tuto Photoshop : Réaliser un effet peinture épique

Je ne sais pas trop ce que vous pensez de l’image d’en-tête de la page “Team LCF” : https://lcf-team.com/team-casseurs-flotteurs/, mais pour obtenir ce rendu (qui moi, me botte vachement), j’ai suivi un tuto réalisé par un petit génie de Photoshop.

Si ça vous intéresse, si vous avez aussi envie de jouer un peu avec Photoshop, voici le lien du dit tutoriel : http://oneksy.com/how-to-create-vintage-hand-painted-effect-with-photoshop/. Je vous invite également à parcourir son site. Il n’y a pas des tonnes de trucs, mais c’est joli.

Un autre exemple de ce que permet de faire ce tuto…

Avant :

photoshop_watchdogs_ori

Après :

Avouez que ça déchire !!
Avouez que ça déchire !!

Voilà, amusez-vous bien !