Films 2017 – IMAX et tout le bazar !

Bon, vous le savez, l’année cinématographique s’annonce chargée. Et c’est cool ! Du coup, voici une petite liste des films qui m’intéressent particulièrement et notamment ceux que je souhaiterai absolument voir en IMAX à Disney — avec vous, si ça vous tente aussi.

On va faire la liste par ordre chronologique, sinon on ne va pas s’en sortir. Ah, et je n’insérerai pas non plus de bandes-annonces pour chaque film — sinon le site va être ultra lourd et long à charger —, mais je mettrai des liens externes.

C’est parti !

Ce qu’on a (ou pas) loupé

Puisque nous sommes début mars, il s’en est déjà passé des trucs, tels que :

  • The Cure for Life (c’était beau mais un peu nul).
  • John Wick 2 (c’était sympa, mais l’absence de scénario qui ne gênait pas trop dans le premier — parce que son style était original — commence à gêner un peu plus ici).
  • Logan (pas encore vu, mais je compte bien le faire dans les prochains jours !)

Et ce qui nous attend…

Pour la plupart de ces films, j’ai très envie de faire le déplacement à Disney Village ! Donc Asmo et les autres, synchronisons-nous s’il y en a qui vous tentent aussi :

  • Kong – 8 mars – IMAX 3D (j’irais bien le voir, la semaine prochaine, en journée, à Disney)
  • Ghost in the Shell – 29 mars – IMAX 3D
  • Life – 19 avril (on dirait un clone de Prometheus, mais bon)
  • Gardiens de la Galaxie 2 – 26 avril – IMAX 3D
  • Alien : Covenant – 10 mai – IMAX 3D (oh oui, oh oui, oh oui !)
  • Transformers Last Knight – 28 juin – IMAX 3D (plaisir coupable, j’y peux rien !)
  • Spiderman Homecoming  – 12 juillet – IMAX 3D
  • Dunkerque – 19 juillet – IMAX (Christopher Nolan ! Disney obligatoire !)
  • Kingsman 2 – 11 octobre
  • Thor Ragnarok – 25 octobre – IMAX 3D
  • Justice League – 15 novembre – IMAX 3D
Qu’il est mignon, le vilain petit alien à son papa ! *gouzi-gouzi*

Il y a d’autres titres qui m’intéressent cette année (Wonder Woman, Pirates des Caraïbes 14, Blade Runner, Star Wars 8, etc.), mais bon, disons qu’ils me font moins bouillir d’impatience — et un peu plus de crainte — que cette jolie liste ci-dessus.